salon professionnelDéfinition du transport de messagerie en France

Cette fin d’année est déjà l’heure du bilan pour les professionnels du transport. Les tarifs du transport messagerie sont aujourd’hui connus. Cette appellation comprend différentes composantes du domaine du transport, à savoir les activités logistiques, d’entreposage et de manutention. Ces quelques lignes détaillent les chiffres importants de ce secteur début 2013.

Indices des prix du transport de fret et de l’entreposage au premier trimestre 2013

Difficile de dégager une tendance générale au premier trimestre 2013 tant les chiffres varient d’une activité à l’autre. On observe par exemple une augmentation du coût d’entreposage (+2%). L’entreposage non frigorifique est la composante présentant la plus forte hausse (+2,2%) car ce type de tarif est traditionnellement réévalué en début d’année. L’augmentation des prix de l’entreposage frigorifique est moins importante (+1%). Autre secteur en hausse : la manutention (+0.9%). La manutention portuaire subit une hausse de 0,1% quand le prix de la manutention portuaire augmente de 1,1%. La seule baisse au premier trimestre est à mettre au profit du coût de transport messagerie et du fret express (-0,3%). L’indice des prix des autres services de poste et de courrier est lui en hausse (+0,4%).

Indices des prix du transport de fret et de l’entreposage au deuxième trimestre 2013

Un rééquilibrage des prix de transport messagerie intervient au second trimestre. La hausse du 1er trimestre est immédiatement compensée par une baisse tant au niveau de l’entreposage (-0,2%) que de la messagerie fret express (-1,7%). Les coûts de manutention augmentent quant à eux de 0,6% (+0,7 % pour la manutention portuaire et +0,3 % pour la manutention non portuaire). La hausse des tarifs se poursuit pour les autres services de poste et de courrier (+ 1,0 %).